19 August 2017

La rythmique funk à la batterie

L’histoire de la musique funk

La musique funk remonte aux années 1950. Elle est née dans les bars de la Nouvelle Orléans. Elle s’est ensuite fortement développée dans la fin des années 60 avec James Brown. Elle a littéralement explosé dans les années 80 au travers de groupes comme Earth Wind & Fire, Cool & The Gang, Tower of Power, Prince, Mickaël Jackson, puis plus tard avec Jamiroquaï dans les années 90. L’influence de la musique funk a été déterminante. Elle reste très présente aux travers de groupes comme par exemple en France Daft Punk (Get Lucky).

Comment jouer (et faire sonner) une rythmique funk à la batterie  par Jean-François Mounet

Les rythmes funk sont particularisés par un débit en double croches et des figures rythmiques syncopées. On peut retrouver ces syncopes sur tous les différents rangs des double croches du temps (de la première à la quatrième double croche du temps). Les motifs syncopées sont joués par les sections rythmiques (cuivres, guimiques de guitares, etc…) en conjonction avec la batterie et les percussions.

Ceci étant dit, il existe un monde entre le fait de connaître la théorie musicale et celui de faire sonner un groove funk…

C’est à partir d’une adectote basée sur un concept inspiré par l’un des grands maîtres de la batterie venu faire un clinic au Musicians Institute de Los Angelès que j’ai compris, à partir d’une image forte qu’il a gravé dans notre imaginaire, la façon dont pouvait s’imprégner la musicalité dans le rythme…

La musicalité s’exprime souvent par des riffs rythmiques qui transparaissent sur la batterie, comme c’est le cas pour les rythmes funk.

On les retrouve  sous forme d’accentuations qui s’expriment sur le charley, la grosse caisse, les cymbales. Ces accents, s’ils étaient joués seuls, permettraient de reconnaître l’articulation rythmique de la mélodie ou les riffs rythmiques des sections harmoniques (cuivres, guitares rythmiques, etc..). L’axe du groove sur la batterie passe par la grosse caisse, la caisse claire et le charley.

La vidéo explicative

Pour vous montrer comment jouer (et faire sonner) une rythmique funk à la batterie correctement, je vous ai préparé cette vidéo qui montre aussi la façon dont l’utilisation des accents calqués sur les riffs des autres sections peut rendre musical le jeu du charley. C’est une des applications du concept de musicalité dans la musique funk.

Pour bien assimiler les concepts présentés dans la vidéo, voici les éléments essentiels qu’il faut que vous reteniez :

Travaillez d’abord votre charley avec un débit de double croches puis essayez d’avoir un jeu plus musical en plaçant des accents qui reproduisent les riffs joués en arrière plan par les sections de cuivre notamment.

Ensuite, placez la caisse claire sur les temps 2 et 4.

Ajoutez la grosse caisse sur les temps 2 et 3.

En deuxième application de la musicalité, la 4ème double croche du 4ème temps est jouée sur la grosse caisse d’une façon accentuée pour souligner le riff rythmique joué  par le groupe (figure d’ensemble). Cette note est aussi soulignée au niveau du charley par un accent (main gauche) et une légère ouverture de charley.

Vous pouvez retrouver la partition utilisée en format pdf en cliquant ici.

Je vous souhaite un bon travail et n’hésitez à me retrouver en cours sur Carpe Dièse si vous avez besoin d’aide ou d’aller plus loin.

Besoin d’aide ?

Apprenez comment lire une partition de batterie sur le blog de Carpe Dièse.

Vous vous cassez les dents sur l’apprentissage de la rythmique funk ? N’hésitez pas à prendre un cours de batterie avec l’un de nos professeurs d’exception, et le funk n’aura bientôt plus de secrets pour vous !

Et si vous voulez découvrir Carpe Dièse et les cours par webcam, n’hésitez pas à réserver un cours d’essai gratuit :

bannière_batterie

 

Cet article participe au jam des musiciens-blogueurs sur le thème : “Le jour où j’ai compris que …” organisé par le Blog Batteur Débutant.