19 October 2017

Les types de voix

Etudier un type de voix ne concerne que les chanteurs lyriques qui utilisent certaines techniques de chant classiques. Les femmes emprunteront par exemple la voix de tête pour atteindre une certaine hauteur, alors que la plupart des chanteuses de variété utiliseront la voix de poitrine.

Classer par type de voix se fait en fonction de sa tessiture, c’est-à-dire de l’échelle de notes qui peuvent être émises avec un même volume et une même qualité de timbre.

La typologie classique retient six principaux registres vocaux dont les trois plus aigus sont généralement ceux des femmes et des enfants, et les trois plus graves ceux des hommes.

Les types de voix principaux

• Les sopranos : C’est le type de voix le plus aiguë.

Maria Callas est l’une des sopranos les plus célèbres :

 

Les mezzo-sopranos : Elle correspond à une tessiture moyenne, davantage répandue en France que la vraie voix de soprano ; la plus grande partie du répertoire lyrique lui est dédiée.

Parmi les plus belles voix de mezzo-sopranos figure celle de Janet Baker :


• Les altos : C’est la plus grave des typologies vocales féminines, plutôt rare. L’émotion caractéristique de ce type de voix lui a valu d’être la favorite du répertoire lied romantique.

La voix alto la plus connue est sans doute celle de Kathleen Ferrier :

 

• Les ténors : C’est la voix d’homme la plus aiguë et qui porte le mieux. Elle était réservée au héros dans l’opéra romantique.

Redécouvrez l’un des airs les plus célèbres tenu par un ténor, La Donna è mobile interprété par Luciano Pavarotti, dans une mise en scène sympathique :



• Les barytons : Elle correspond à une tessiture moyenne masculine et se rapproche le plus de la voix parlée. L’emploi de la voix de baryton qui mêle la puissance de la basse à la délicatesse du ténor, s’impose à partir du XIXe avec les opéras de Verdi notamment.

Ecoutez le barython Camille Maurane chantant des œuvres de Gabriel Fauré;



• Les basses : C’est la plus grave des typologies vocales, largement employées dans les pays de l’Est.

Ivan Petrov dans le Barbier de Séville :

Les registres vocaux d’exception

Selon les époques, les compositeurs ou les pays, d’autres registres intermédiaires se sont ajoutés à cette classification, en fonction de la couleur particulière, de la puissance ou du timbre spécifique d’une voix.

Ainsi on appelle contre-ténor  un chanteur ténor ou baryton utilisant uniquement sa voix de tête, sauf pour les notes les plus basses où il passe en voix de poitrine.

Les contraltos chantent occasionnellement avec leur voix de tête dans les aigus.

Les femmes sopranos légers colorature ont des  voix virtuoses pouvant atteindre des notes extrêmement aiguës.

Les hommes au registre très grave chantent en basses profondes (ou « nobles »). On les retrouve dans la musique slave.

On peut travailler sa voix grâce à des techniques vocales s’appuyant sur le contrôle et la souplesse de la voix pour ainsi augmenter sa tessiture.

bannière_chant