24 May 2017

Apprendre le groove reggae avec JF

L’histoire du groove reggae

Le reggae est apparu à la fin des années 60 en jamaïque. Il est issu des musiques traditionnelles des caraïbes et de l’influence soul américaine. Il est dérivé du ska et du rocksteady, eux-même dérivés du Mento (musique traditionnelle locale accentuée sur les contretemps).

Dans le milieu des années 60, des musiciens des ghettos de Kingston transmettent dans leurs chansons rocksteady puis reggae le mouvement de pensée rastafari (rasta). Dans les années 70 Bob Marley fait découvrir au monde ce nouveau style!

 La technique du groove reggae

Sur la batterie, on retrouve souvent ce contretemps sur le charley, du moins en accentuations.

Les temps 2 et 4 sont des temps forts comme il en est de même dans la musique soul elle-même issue des chants gospel où l’on clapait les mains sur le 2 et le 4. Ils sont souvent joués sur la grosse caisse dans les rythmes reggae. Il existe bon nombre de variantes des rythmes reggae où on peut notamment retrouver la caisse claire sur le 3.

On retrouve sur les tons des sons assez aigus qui rappelent le son des timbales afro cubains (Cuba étant une île voisine de la Jamaïque). Les fills se terminent souvent par un accent cymbale + grosse caisse sur le 4 ou bien sur le et du 4, avant la reprise du rythme principal.

Le jour où j’ai compris que…

En assistant à un concert de Bob Marley j’ai fortement ressenti ce balancement qu’on retrouve dans le reggae provoqué par le jeu à contretemps. Ce balancement entre temps et contretemps est la base de la pulse reggae. D’autre part, on retrouve dans l’interprétation des chants la forte influence soul incrustée dans cette musique avec une grande importance des choeurs qui mérite d’être soulignée sur la batterie notamment par une accentuation sur le charley comme expliqué dans la vidéo.

Je vous ai préparé cette vidéo qui montre un exemple de rythme reggae sur le morceau « No woman no cry » de Bob Marley :

 1-On joue tout d’abord la partie Charley en plaçant bien l’accentuation sur le contretemps.

2- On place la grosse caisse sur le 2 et le 4 sur une base de charley à contretemps pour bien ressentir globalement le balancement temps-contretemps (dans cette partie, ne tenir compte que de l’écriture de la grosse caisse sur la partition).

3- On ajoute la caisse claire en rimshot et on joue l’ensemble du rythme. On veille bien à placer les accents à contretemps sur le charley.

4- On continue à construire le rythme avec des petites ouvertures de charley sur les contretemps (en soulignant notamment les accents des choeurs et de l’orgue), puis ensuite par des motifs additionnels sur la caisse claire .

5- Exemple d’ouverture de charley sur le contretemps, et exemple de fioriture en rimshot sur la caisse claire (double croche placée entre le 3 et le et du 3 puis noire sur le 4).

Bon travail et à très bientôt sur Carpe dièse !

Besoin d’aide?

Apprenez comment lire une partition de batterie sur le blog de Carpe Dièse.

Vous vous cassez les dents sur l’apprentissage du groove reggae ? N’hésitez pas à prendre un cours de batterie avec l’un de nos professeurs d’exception, et le groove reggae n’aura bientôt plus de secrets pour vous !

Et si vous voulez découvrir Carpe Dièse et les cours par webcam, n’hésitez pas à réserver un cours d’essai gratuit :

bannière_batterie