12 December 2017

Accorder un piano

Si vous voulez éviter qu’en plein milieu d’un crescendo intense les touches de votre piano restent enfoncées dans le clavier alors que vous plaquiez des accords avec la plus poignante expressivité, vous feriez bien de faire appel à un accordeur !

Entretenir et faire accorder un piano régulièrement est essentiel pour que l’instrument conserve sa table d’harmonie, tienne l’accord et s’use le moins rapidement possible. On conseille en général de faire accorder un piano tous les ans voire tous les trois mois.

En ce qui concerne les pianos neufs, ils doivent souvent être accordés à plusieurs reprises immédiatement après l’achat pour que les cordes, qui viennent d’être mises sous tension, se stabilisent. Plus un piano sera neuf, plus il sera susceptible de se désaccorder, c’est d’ailleurs le cas de tous les instruments à cordes.

Un piano possède 230 cordes chacune soumise à une tension de près de 90kg. Cette force impressionnante de plus de 20 tonnes de tension est variable et désaccorde l’instrument avec le temps.

Un accordeur prend souvent plus d’une heure pour accorder un piano. C’est un travail minutieux qui comporte trois étapes.

L’accord

 L’accordeur va tendre les cordes de chacune des 88 notes pour les régler à la bonne fréquence. Il procède en commençant par le « la » central sur le clavier, en s’aidant d’un diapason.

Puis il s’intéresse ensuite à la justesse de l’intervalle entre les notes en commençant par l’octave du milieu et en continuant de façon équilibrée et progressive pour les basses et les aiguës.

Après avoir ajusté la musicalité des notes, l’accordeur va opérer un travail plus approfondi sur chacune des notes (composées d’une corde pour les plus graves jusqu’à trois cordes pour les plus aiguës) qui concerne le timbre et la sonorité. Il va s’assurer que toutes les cordes d’une même note soient bien accordées à la même fréquence. Cette étape est importante car l’accordeur, suivant ses réglages, donne une certaine teinte aux notes qui peuvent donner un son terne, un peu triste et stérile ou lumineux, ouvert, avec une meilleure projection du son.

Le réglage

Il y a une quinzaine de points de réglage par note ! Ils influent sur le mécanisme de percussion du pianiste qui appuie sur une touche. La touche doit être réactive et le piano doit pouvoir reproduire au mieux les intentions du pianiste d’après la sensibilité de son toucher. Une fois que le réglage désiré est effectué sur une note, on l’applique de façon homogène aux 87 autres notes du clavier.

acheteretentretenir_0_s

L’harmonisation

Aussi appelée égalisation, cette étape vise à homogénéiser la couleur sonore entre les notes en s’assurant que les marteaux frappent simultanément toutes les cordes d’une même note et vérifier que le feutre qui les entoure ne soit pas trop usé ou irrégulier. On évite ainsi d’obtenir que certains sons soient clairs et d’autres étouffés.

acheteretentretenir_1_s

Nous vous conseillons de faire appel au même accordeur pour votre piano car les réglages de ces professionnels sont propre à chacun et il lui sera plus facile d’accorder un piano dont les mécanismes lui sont familiers.

Vous comprenez maintenant les différents réglages qu’opère votre accordeur et pourrez désormais lui poser des questions ou lui indiquer vos préférences de couleurs sonores. Concernant l’entretient de votre piano, nous vous renseignons sur comment nettoyer votre piano.

bannière_piano